La peur du noir à 3 ans - Quelle solution ?

Quel est le meilleur moyen pour aider un enfant qui a peur du noir à s'endormir la nuit ?

Certains enfants vers l'âge de 2 ou 3 ans n'aiment VRAIMENT pas (mais alors pas du tout !) être laissés seuls dans le noir et s'inquiètent lorsque les lumières sont éteintes dans leur chambre.
Au lieu de s'endormir, ils deviennent très alertes - et c'est peu dire - et s'agitent en écoutant les moindres bruits de la maison, ou imaginent toutes sortes de monstres et cambrioleurs à chaque rafale de vent à l'extérieur...S'en viennent alors les "derniers bisous", demandes de verre d'eau, et les envies soudaines de faire pipi (minimum 3 fois en 10 minutes)... Et là, c'est le DRAME !
veilleuse bebe
De nombreux parents tentent d’aider leur enfant à surmonter leur peur de l’obscurité en laissant les lumières de la chambre de l’enfant allumées ou, variante, la lumière du couloir allumée et la porte de la chambre ouverte. Ce qui conduit de manière assez peu surprenante à ce que, cette lumière souvent trop forte, illumine la pièce et son visage et l'empêche finalement de trouver le sommeil. Tout l'inverse de l'effet recherché en somme...
Comme cela a été démontré dans des études cliniques, l'une des principales raisons est que la lumière affecte directement l'horloge interne du cerveau et retarde l'apparition du sommeil. Le cerveau interprète la présence de lumière comme un signe qu'il fait encore jour, et donc beaucoup trop tôt pour dormir. Cela se traduit par un délai d'endormissement encore plus long. CQFD.

Alors, casse-tête ultime : comment peut-on réussir à ne pas rendre un enfant encore plus craintif, tout en ne réveillant pas son cerveau en essayant de l’endormir ?

Tout d'abord, il est très important de comprendre et d'identifier les problèmes sous-jacents empêchant l'enfant de s'endormir. Si la maison du voisin a été cambriolée trois semaines plus tôt, il n’est pas déraisonnable voire même normal de s’inquiéter des cambrioleurs. Il est essentiel d’en parler avec l’enfant et de trouver des moyens pour le rassurer.
S'il s'avère que l'enfant a une peur de l'obscurité sans cause spécifique identifiée, utiliser une veilleuse de nuit de faible intensité, positionnée de manière à ne pas éclairer directement son visage peut être une très bonne solution. Une veilleuse de faible intensité émet beaucoup moins de lumière que la lumière de la chambre à coucher au dessus de sa tête - ou que celle du couloir - même avec une porte entrebaillée. Un autre avantage à éteindre la lumière du couloir est que la porte de la chambre à coucher peut être maintenue complètement ouverte. Ce qui peut ensuite augmenter le niveau de confort de votre bambin : il sera rassuré de savoir qu'il n'y a aucune barrière entre lui et ses parents qui dorment dans la pièce voisine. 
veilleuse enfant
Pour les petites filles comme pour les petits garçons, vous trouverez parmi nos différents modèles de veilleuse, celle qui répondra le mieux à vos besoins et fera enfin passer une nuit sereine (et surtout, PAS dans votre lit ) à votre enfant.
La veilleuse Miffy, munie d'un variateur de luminosité vous permettra de trouver le réglage optimal adapté à votre enfant. Les petites veilleuses comme la veilleuse flamant rose ou la veilleuse éléphant, pourront quant à elles s'emporter partout, et même accompagner votre enfant aux toilettes la nuit, si une envie pressante se faisait sentir. 
Gaies et ludiques, nos veilleuses sont à la fois utiles et décoratives, une merveilleuse idée cadeau à tous les parents d'enfants en bas âge.
Découvrez vite la collection !